Qui suis-je ?

 

J’ai d’abord été une petite fille un peu timide qui cherchait un moyen d’exprimer sa sensibilité. Un jour, après avoir entendu des hommes en poncho jouer de la flûte de pan au marché du coin, j’ai demandé à ma mère de m’inscrire à l’école de musique, pour pouvoir, à mon tour, faire danser les gens au son du bambou (un grand projet qui malheureusement ne verra jamais le jour).  

Plus tard

A défaut de trouver un professeur capable de m’enseigner cet instrument ancestral, je me suis finalement résignée à étudier sa lointaine cousine, la flûte traversière. Ces études m’ont amenée à devenir plus tard moi-même professeur pendant 10 ans en école de musique.

Parallèlement, j’ai développé une passion pour le dessin, et le portrait en particulier.

A mesure de dessiner des visages, de détailler des regards captivants ou intrigants, d’essayer de capter les émotions, les petites étincelles, et les compositions qui permettent de mettre en avant cette magie humaine, j’ai commencé à observer le monde qui m’entourait et que j’avais parfois du mal à appréhender avec un regard différent

Aujourd’hui

Ce regard neuf m’a ensuite dirigée tout naturellement vers la photographie. Elle me permet d’aller vers les gens, de m’exprimer et d’offrir une place à ma sensibilité depuis maintenant plusieurs années.

Ma pratique a pris un tournant en mai 2021 lorsqu’est entré dans ma vie un joli rayon de soleil prénommé Marius. Son arrivée m’a montré l’importance de vivre pleinement l’instant présent et d’en garder un souvenir le plus sincère et authentique possible. La maternité m’a donnée l’impulsion pour développer la photo familiale, ayant moi-même en tant que jeune maman fait appel à une photographe (la talentueuse Sandrine Luminet).

Empathique, discrète et à l’écoute, je vous propose une expérience humaine pour garder une trace de vos plus beaux souvenirs.

En dehors des sentiers

Lorsque je ne suis pas avec vous pour immortaliser vos moments heureux, vous pouvez me trouver à rêvasser en forêt ou près d’une cascade, sur scène avec ma vieille amie la flûte de pan traversière, ou bien dans un café avec un bon cappuccino en lisant la dernière BD de Riad Sattouf.